5 gestes ZD #1 : Les fêtes de fin d’année

Hello !

Premier article d’une longue série sur ce thème, je voulais vous donner 5 idées de gestes zéro-déchet à mettre en œuvre pour Noël. Rien de trop cher ou trop compliqué, pas de panique !

 

■ 1. Ne pas acheter de papiers cadeaux

Vous allez me dire, ah ah, elle est marrante celle-là, mais je les emballe comment mes cadeaux ? En fait l’astuce, c’est de ne plus faire de cadeaux non-plus. (C’est bon, je blague !)

Trêve de plaisanterie, le papier cadeau, c’est cher pour ce que c’est… (pour finir en boule en dix secondes puis à la poubelle) et c’est facilement remplaçable.

Par exemple, si vous commandez à manger en ligne ou à emporter, j’imagine que vous avez souvent des sacs en papier kraft, peu ou pas personnalisé. Il est alors facile de les réutiliser pour offrir vos cadeaux. Un peu de papier pour les décorer (reste de papier cadeau, journal, magazine, ruban/masking tape…) et le tour est joué. Il est aussi possible facilement de réemployer les jolis sacs en papiers épais de certains magasins et les sacs que l’on vous a offert.

Une autre solution est le tissu. C’est une technique; nommée Furoshiki, beaucoup employée par les japonais. Initialement, ils s’en servaient pour emballer leurs produits de toilette avant de les transporter.

Bref, deux options s’offrent à vous concernant le tissu. Réutiliser des tissus dont vous n’avez plus l’utilité, des vêtements ou draps trop usés, etc. Ou acheter des Furoshiki tout fait, sur Etsy par exemple, ou des sites comme sans-BPA. Dans l’idée, une fois le cadeau déballé, vous récupérez votre tissu, et le tour est joué pour un prochain cadeau. Après, j’en conviens, ce n’est pas toujours évident de demander à quelqu’un de nous « rendre » l’emballage du cadeau. Ce n’est pas dans nos coutumes, et pour ça, il vaut peut-être mieux commencer avec les cadeaux offerts aux amis proches ou à la famille, qui seront probablement moins dans le jugement.

■ 2. Avoir un sapin durable, et sans plastique

Si votre sapin plastique tiens le coup, gardez le. Ça ne sert à rien de créer des déchets supplémentaires, et je pense que la pollution de l’environnement (la maison) liée au plastique doit être très faible, pour une exposition d’un mois ou deux par an.
Sinon, afin d’éviter la surexploitation des forêts et le triste abandon des sapins début janvier, pourquoi ne pas vous pencher sur la fabrication (ou l’achat) d’un sapin durable ?

Dans le commerce de décoration (j’en ai vu à Casa, par exemple), il existe des sapins en fer de toutes tailles, plus ou moins esthétiques, à décorer à votre goût. Compter généralement entre 15 et 100€.

Si vous voulez le faire vous-même, et ça peut être une chouette idée avec les enfants, il existe de multiples tutoriels sur internet. Voici quelques idées ici, ou encore ici.

 

 

■ 3. Offrir des cadeaux éthiques et durables

Évidemment, si la personne à qui vous souhaitez offrir un cadeau vous dit clairement « je voudrais une montre de telle marque pour Noël, j’en rêve depuis longtemps », eh bien… respecter ce souhait. Enfin… c’est ce que je ferais.
Par contre, pour tous les cadeaux que l’on fait par habitude ou par usage, il est peut-être temps de penser différemment.
Plutôt que de réfléchir à ce qu’il se fait comme cadeau en ce moment, afin d’être dans la norme de la société de consommation, pourquoi ne pas innover un peu ?

Si vous avez des moyens plutôt conséquents, il est possible d’offrir une activité plutôt qu’un objet. Afin d’offrir des souvenirs plutôt que du matériel. Parc d’attractions, activités de découvertes pour les enfants, cours d’œnologie ou de naturopathie pour les adultes, etc. Il y a forcément une idée d’activité qui peut coller aux intérêts la personne à qui vous souhaitez offrir un cadeau. Pourquoi pas également payer un billet de train à quelqu’un qui ne peut pas venir vous voir souvent.

Pour les cadeaux objets, évitez par exemple d’offrir un énième truc inutile dont la personne ne se servira pas, juste pour faire un cadeau (coucou les coffrets tout-fait dont on se sert d’un produit sur 3 ou 4). On l’a tous fait, par facilité. Je plaide coupable. Mais sérieusement, quel est l’intérêt ?
Je suis sûre que dans ces cas là, si j’avais offert des mets un peu plus fins que d’habitude, une bonne bouteille ou simplement inviter la personne au restaurant, j’aurais fait davantage plaisir.

Si la personne est sensible à l’environnement et à son impact sur ce dernier, vous pouvez tenter le cadeau « zéro-déchet ». Par exemple des cotons démaquillants, une jolie bouteille/gourde, des pochettes pour transporter les aliments, ou encore des produits de beauté bio, plus sains que ceux que l’on trouve en supermarché et déjà tout fait.

Et si vous avez le courage de faire vos cadeaux maisons, voici quelques idées : les pots SOS-Cookies, des shampooings solides, des crèmes, des déodorants, une plante (de l’aloe vera multi-fonctions ?) avec un pot personnalisé, si vous êtes doués en couture, des carrés démaquillants lavables, des essuies-tout, des serviettes de tables, des sacs en tissu…

Si vous préférez acheter des choses déjà toutes faites, je vous conseille l’excellent groupe Facebook ZD Productions, qui vous permettra, en plus, de faire bosser des couturières indépendantes. Et si vous savez déjà coudre, de vous donner des idées…

Bref, si vous avez le champ libre pour le choix du cadeau, il est possible de faire quelque chose qui plaise et qui soit zéro-déchet.

 

www.lesrecettesdemaud.fr

■ 4. Ne pas utiliser de nappes, serviettes et vaisselle jetables

Je sais que cela se fait dans certains foyers, notamment dans le cas de grandes tablées… Et pourtant ce sont des déchets faciles à éviter. Si vous avez beaucoup d’invités et pas assez de vaisselle, nappes et serviettes, osez demander à votre famille ou vos amis d’en amener. Les fêtes de fin d’année sont des moments censés être conviviaux, si jamais vous vous faites huer pour cela, cela serait tout de même triste.

 

■ 5.Réaliser son propre calendrier de l’Avent :

Plusieurs possibilités là encore, et un calendrier qui durera longtemps. L’avantage est qu’il est personnalisable à souhait (ce qui est pratique, notamment en cas d’allergie). L’inconvénient est que cela prend plus de temps. Déjà pour la fabrication la première fois, et puis pour le remplir ensuite, suivant ce que l’on fait.

Pour la forme (le calendrier), voici plusieurs idées :
– avec des enveloppes
– en bois : j’adore celui de Cultura en forme de sapin !
– en carton : c’est l’occasion de donner une autre vie à 24 rouleaux de papier toilette, par exemple 🙂

 

 

Pour le fond (ce qu’il y a dedans) :
– du chocolat (en vrac si possible), des bonbons
– des petits cadeaux (figurines, pinces à cheveux, boules de bain…)
– des « bons pour » : bon pour une sortie au cinéma bon pour un coucher « plus tard que d’habitude », pour un massage, etc.

 

Voici quelques idées de calendriers, plutôt inspirantes, ici et là ! 🙂

 

 

Qu’est-ce que vous en pensez ?
Êtes-vous prêt à changer un peu vos habitudes pour produire moins de déchets lors des fêtes de fin d’année ?

4 commentaires

  1. Bonjour. Chouettes idées! Je confirme, pour le calendrier de l,Avent. Mon fils a des allergies, donc on lui met une petite sucrerie sans allergène dans les pochettes. On a un calendrier en tissu pendu au mur. On met aussi des petits papiers avec des BA, genre faire un dessin pour Nanou ou téléphoner au cousin X. Comme déco, on a déjå fait des guirlandes de popcorn et des tranches d,oranges séchées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *