Comment avoir des légumes bio, locaux et de saison en Région Parisienne ?

Hey !

En début d’année, quand je suis arrivée à Paris, j’ai voulu poursuivre ce que j’avais commencé dans mon Berry natal : manger bio, local et de saison. Mais je me suis vite aperçue qu’au royaume du bitume et des immeubles, cela ne serait pas si simple.

 

 

     ■ PEUT-ON MANGER LOCAL ?

Sur Paris et en proche banlieue cela semble assez compliqué (bah oui, avez-vous déjà vu un champ dans le 75 ?). Évidemment, tout dépend de ce qu’on appelle local… 25 km ? 50 km ? 100 km ? Je ne crois pas qu’à moins de 100 km de Paris il soit possible de manger des fruits et légumes variés, en toute saison. En effet, il y a quelques départements « agricoles » assez proches, mais ne proposant pas forcément une variété importante de légumes.

Du côté des magasins bio, certains proposent des produits issus de producteurs locaux, mais c’est rare, et jamais plus de 2 ou 3 références.

En banlieue « éloignée », c’est plus simple. Tout d’abord, il y a plus de probabilités que vous ayez une voiture et nombreuses sont les fermes et exploitations où on peut aller faire ses emplettes directement à la source. Vous pouvez en trouver certaines facilement sur le site de Bienvenue à la Ferme.

Dans ce sens, je ne suis pas fan des primeurs que l’on trouve dans chaque rue, qui propose des légumes made in Rungis, dont la provenance est souvent douteuse, la qualité parfois déplorable et le prix à pleurer.

La Ruche qui dit oui peut également proposer de bons produits, mais attention aux prix et aux origines de vos achats (parce que du local qui a fait 500 km, voilà quoi…).

 

Une autre solution intéressante se trouve du côté des A.M.A.P. (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et des paniers bio, voici un site les répertoriant. Ces associations favorisent généralement les produits locaux et les circuits courts, en mettant en relation producteurs et consommateurs avec peu d’intermédiaires, et des intermédiaires moins addict à l’argent que les grandes surfaces. Le principe des A.M.A.P. est excellent, les distributions des paniers de fruits et légumes sont réalisés par les membres. Il faut donc accepter de donner quelques heures de son temps chaque année. Mais cela a pour avantage de baisser les prix des paniers, en comparaison avec d’autres associations ou micro-entreprises qui livrent les paniers. Un autre souci sur Paris est que les A.M.A.P. sont régulièrement pleines, en effet le nombre de membres est limité et il y a une liste d’attente pour s’inscrire.

Bref, c’est plus difficile de trouver du local qu’à la campagne, et il faut se montrer moins pointilleux sur la distance. Mais c’est tout de même possible de trouver des aliments n’ayant pas fait 500 km avant de finir dans votre assiette (parce que moi ça m’énerve quand mes fruits ont plus voyagé que moi ! ^^ »).

 

 

     ■ PEUT-ON MANGER BIO ?

Pour Paris et sa petite couronne, la réponse est oui. Il suffit d’aller faire ses courses dans un magasin bio. Il y en a maintenant partout, le réseau s’est densifié ces derniers mois et le mouvement se poursuit.

Du côté des A.M.A.P., leur charte favorise une agriculture biologique. Je n’ai pas trouvé de documents précisant que 100% des fruits et légumes proposés en A.M.A.P. étaient bio, mais il semblerait que ce soit la majorité.

Pour les paniers et la Ruche qui dit oui, cela dépend… A vous d’être vigilant.

 

 

     ■ PEUT-ON MANGER DE SAISON ?

Évidemment que oui… A condition de connaître à peu près les fruits et légumes et leurs saisons. Je ne vais pas vous mettre un guide ultra-détaillé à la semaine près, car à mon sens cela n’est pas une science exacte.

La météo change tellement d’une année à une autre, tout comme les maladies que peuvent subir les plants, cela peut ainsi faire varier les dates des semis et des récoltes. De même, on ne trouvera pas les mêmes légumes aux mêmes dates dans les Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Néanmoins, voici à titre indicatif la saisonnalité des fruits et légumes les plus courants, selon Consoglobe ! (histoire de voir que non, manger des fraises au mois de mars CE N’EST PAS NORMAAAAL !).

 

Pour les fruits (cliquer sur l’image pour l’agrandir) :

Pour les légumes :

 

     ■ LOCAL, BIO & DE SAISON, C’EST POSSIBLE ?

Oui !

Sur Paris et la proche banlieue, les meilleures options restent les A.M.A.P. et les Paniers de fruits et légumes BIO (à condition de vérifier que les légumes soient bien locaux ET bio, évidemment).

Pour ma part, j’ai choisi les Paniers Bio du Val de Loire. Pour plusieurs raisons :

  • les paniers sont livrés dans des « points relais » (bars, boutiques..) aux horaires assez larges.
  • il est possible de les décaler dans le temps, en cas de vacances par exemple, ou de changer de points relais
  • les légumes viennent de la Région Centre, ma région d’origine ! (du Loiret pour les plus proches, de l’Indre pour les plus éloignés… j’imagine que l’on doit pouvoir faire plus local, c’est vrai). Un camion de l’association livre la Région Parisienne, depuis le Loiret, chaque fin de semaine… générant des emplois solidaires via un chantier d’insertion.
  • les prix sont corrects (par rapport aux magasins bio parisiens), les fruits et légumes tous bio, et suffisamment variés

Voilà pour mes critères de choix (et c’est aussi parce que je n’ai pas trouvé d’A.M.A.P. proche de mon domicile ET ayant de la place).

Pour la banlieue plus éloignée, le mieux est, je pense, de faire un mix entre le recours aux paniers bio ou A.M.A.P. et la vente directe des producteurs, qui permet généralement d’obtenir des prix bien meilleurs… mais nécessite plus de temps.

 

Bref, j’espère que cet article vous aura un peu aidé à faire le tri. Et il s’applique également ailleurs qu’en Ile de France… Il y a des A.M.A.P., des ventes directes et des paniers partout en France 🙂

 

 

Si vous avez d’autres solutions, je suis preneuse !

4 commentaires

  1. Bonjour. Et merci pour cet article. J’achète sur le comptoir local tout n’est pas labellisé bio mais il y a beaucoup de primeurs cultives en agriculture raisonné ou en permaculture. C’est pratique. Les fruits et légumes sont récoltés la veille de la livraison été on est livres chez soi. Je trouve que cette solution est plus souple que les paniers. En tout cas elle me convient. Je sais que certaines trouvent que c’est cher mais ils m’ont assurés ne pas négocier les prix. Donc c’est le juste prix pour l’agriculteur et ca me plait. Bonne’journée

    1. Oui, j’y avais fait un tour au début ! Mais très peu de choses étaient bio, du coup je n’ai pas commandé. Mais ça ressemble au système que j’avais dans le Berry où l’on pouvait composer son « panier », ce qui était pratique.
      Mais l’avantage que je trouve au panier tout fait, c’est qu’il force à varier ses recettes 🙂

  2. Bonjour,
    J’habite à la campagne et c’est plus facile de trouver des fruits et légumes locaux.
    En revanche, lorsque j’habitais en ville, j’étais abonnée à un service qui permettait de recevoir un panier de fruits & légumes biologiques et de saison forcément. C’était un excellent service qui pensait à tout, jusqu’au fiche recette. Préalablement, sur leur site internet, on pouvait remplir nos préférences (et renseigner nos allergies). Je ne me souviens plus du nom de l’entreprise mais il existe tellement d’entreprises qui proposent le même type de service.
    Merci pour tes astuces et tes conseils 🙂
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *