Les basiques : la confiture maison 

Hey !

Je vais vous parler ici d’un truc tout simple et bon : la confiture.

Je l’utilise en gâteau, sur des tartines ou dans le porridge. Ou encore pour agrémenter des yaourts natures.

Avant je l’achetais, et puis j’ai voulu essayer de la préparer moi-même. Après tout, nos grand-mères les font bien depuis des décennies. Pour cela je profite des fruits de mon panier bio ou encore de ceux que je récupère sur mon repas au travail. Cela évite ainsi de laisser perdre les fruits.

Je réalise ainsi des confitures de prunes, abricots, mirabelles, fraises, pomme-kiwis…

 

 

     ■ LES INGRÉDIENTS :

Pour un pot de confiture classique :

  • 250 g de fruits (sans les noyaux, hein :p )
  • 125g de sucre

Pour le sucre, en ce moment j’utilise du sucre de canne blond ou brun. Pas besoin de sucre à confiture. Je mets toujours moitié moins de sucre que de fruits, voire moins si les fruits sont très mûrs.

 

     ■ LA RECETTE :

Je la joue fainéante, j’utilise mon robot. N’importe quel robot de cuisine ayant une fonction de cuisson (idéalement un programme mijotage) fait l’affaire. Avec mon Magimix Cook Expert, j’utilise le programme Mijotage, soit : 25 minutes de cuisson, à 95 degrés, et la plus petite vitesse, qui tourne le mélange une ou deux fois par minute. J’enlève le bouchon pour cette cuisson.

A la fin du programme je remets le bouchon (très important sinon vous allez avoir de la confiture partout… testé et désapprouvé !) et je passe en mode mixage en « pulsant » généralement deux ou trois fois, plus si vous voulez une confiture vraiment lisse.

(Un blender chauffant peut aussi permettre de réaliser une confiture, tout comme une cuisson longue à feu doux à la casserole, en remuant régulièrement, suivi d’un passage au mixeur/blender.)

 

 

Je transfère le mélange encore chaud dans le bocal à confiture, le visse puis le retourne. Cette façon de faire permettra de créer un vide et donc de pouvoir conserver la confiture un peu plus longtemps. Tout en sachant que le sucre est déjà un très bon conservateur. Mais ce n’est pas le procédé de stérilisation optimale… mieux vaut ne pas mettre des mois à manger la confiture tout de même, ou alors la stériliser avec l’art et la manière.

Généralement je la conserve au réfrigérateur et la mange dans le mois ou les deux mois qui suivent. Je n’ai jamais eu l’occasion de tester plus longtemps (aaah la gourmandise..!).

Une fois ouverte, je la conserve au réfrigérateur également. Et là mon indicateur de péremption, c’est la présence de petit nuage blanc poilu. Mais c’est rare qu’une confiture dure assez longtemps pour cela.

 

Bon appétit !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *