Dans la jungle des recettes de lessive maison, ce n’est pas toujours simple de savoir vers quoi se tourner. Il existe globalement 3 types de lessive maison :

  • A base de savon (de Marseille ou noir, généralement)
  • A base de cendre
  • A base de lierre

Les premières exigent des ingrédients que l’on doit acheter, et sans un entretien de la machine à laver approprié (température de lavage adaptée et utilisation de vinaigre blanc), celle-ci peut s’encrasser avec le savon de Marseille.

Les deux derniers types sont totalement issus de la récup’ : on retrouve bien là l’esprit zéro-déchet. J’ai testé la lessive de cendre quand j’avais un poêle à bois, et j’ai été impressionné de son efficacité. Par contre il faut un peu de patience pour tamiser la cendre. N’ayant plus de poêle, j’ai du abandonner cette option. C’est pour cela que je me suis tournée vers la lessive à base de lierre. Rapide à faire et le lierre se trouve partout ! Je suis à quelques stations de métro de Paris, et j’en trouve sans souci sur les bords de Marne 🙂


■ LES INGRÉDIENTS :

Pour environ 1 litre de lessive :

  • 60 feuilles de lierre de taille moyenne
  • 1,1 litre d’eau
Pour la réalisation, pas de difficulté particulière, mais il faut prévoir un peu de temps de repos.
Tout d’abord, il faut découper enlever les tiges des feuilles, puis découper ces dernières en petits morceaux (ou passer au mixeur les feuilles, c’est la version fainéante que j’ai adopté !). Sinon, 2 ou 3 coups de Pulse du Magimix Cook Expert suffisent (en ayant ajouté 10 cl d’eau dans le bol inox avec les feuilles). Le but n’est pas de faire de la bouillie non plus.

Ajouter l’eau restante aux feuilles dans une casserole (ou dans le bol de votre robot) et porter l’ensemble à ébullition pendant 10 minutes (Mode Expert, 13 minutes, 105 degrés, vitesse 3 pour le Cook Expert).
Si vous utilisez une casserole, remuer de temps en temps pendant ces 10 minutes.
Laisser poser 24h, en remuant quatre ou cinq fois dans la journée.
Au bout des 24h, filtrer pour récupérer le liquide à l’aide d’une passoire ou d’un chinois, en pressant bien les feuilles pour en retirer le maximum de « jus ».

Voilà c’est prêt ! Pour l’utilisation, j’en verse un à deux bouchons de mon ancien bidon de lessive, soit entre 30 et 60 ml.

Préparation de la lessive au lierre

■ LES OPTIONS :

Cette base, efficace à elle seule, est ensuite personnalisable.
Pour augmenter son efficacité, il m’arrive d’ajouter 10 cl de savon noir à mon litre de lessive ainsi obtenue. Mais je ne saurais certifier à 100% que mon linge est beaucoup plus propre avec que sans 🙂 Il faudrait que je fasse des tests plus scientifiques pour le prouver !
Dans le même style, certains ajoutent du bicarbonate de soude.
Lorsque je fais une machine de blanc, j’ajoute dans le tambour une cuillère à soupe de percarbonate de soude, pour son action blanchissante. 


Dans tous les cas, les huiles essentielles ne sont pas nécessaires. Leurs effets seraient inactivés au dessus de 40 à 60 degrés, et dans tous les cas, à moins d’en mettre une quantité importante, le linge ne gardera pas leur odeur.
C’est donc un immense gâchis de ressources pour presque rien, et source de pollution pour l’environnement (oui, les huiles essentielles ne sont pas anodines, beaucoup sont nocives – cf les pictogrammes qui figurent dessus).

Si vraiment vous souhaitez un ajout de parfum, pourquoi ne pas essayer une fragrance ?

On en trouve par exemple chez Aroma-Zone, elles sont à ajouter avec l’adoucissant, ou sur un linge dans le sèche-linge qui diffusera ensuite l’odeur. Il est également possible de parfumer le linge après lavage avec des sachets parfumés dans l’armoire, ou des savons… Personnellement, je me suis déshabituée progressivement des odeurs de lessive, mais je sais que certaines personnes y tiennent 🙂

N’hésitez pas à me donner vos avis et astuces en commentaire 🌿

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *