Le défi « Rien de neuf » en 2018 : pourquoi je me lance ?

Bonjour !

 

Nous produisons des déchets, chaque jour, qui s’accumulent, peu à peu, inexorablement. Un français produit en moyenne plus de 500 kg de déchets par an (plus de 13 tonnes par habitant et par an, si on inclut les déchets de l’industrie… Gloups !). Bref, même si on ne peut pas directement agir sur les déchets issus de l’industrie, nous pouvons sans problème agir sur notre demi-tonne de déchet personnel annuel. Ou déjà y réfléchir… (et arrêter de faire l’autruche 🙂 )

 

 

Etant depuis environ un an dans une démarche de réduction des déchets, mais n’étant pas non plus experte dans le sujet (et loin de là !) le défi « Rien de neuf » lancé par l’organisation Zero Waste France m’a interpellé.

 

■ Le principe :

Il faut s’inscrire par mail sur le site du défi : riendeneuf.org .

Zero Waste France envoie ensuite un mail par semaine contenant des conseils, témoignages et suggestions concrètes pour réussir ce challenge.

Et le but du défi « Rien de neuf » ? Tout est dans le titre. L’idée est de parvenir à ne rien acheter de neuf en 2018, hors alimentaire/hygiène etc, évidemment.

Le bénéfice de ce challenge est surtout la démarche qu’il compte nous inculquer. Est-ce que vous avez vraiment besoin de cet objet ? Si oui, est-ce qu’il est possible de l’obtenir sans générer de déchets supplémentaires ?

La valeur ajoutée de Zero Waste France est l’aide apportée aux participants pour trouver des alternatives. Il y a déjà une page sur le site du défi répertoriant de nombreux liens de sites plus ou moins connus de location, prêt, mutualisation et achats/ventes d’occasion dans tous les domaines : vêtements, meubles, livres, multimédia…

Et une aide complémentaire viendra donc par mail hebdomadairement et sur la page Facebook, qui permet également d’échanger des astuces entre participants.

 

■ Pourquoi je participe à ce défi ? Et pourquoi vous devriez y jeter un œil ?

Pour commencer, et comme vous avez pu le voir avec le Minsgame, j’aime bien les challenges !

Cela m’oblige à me « dépasser » si je veux gagner. A réfléchir autrement, et non pas à procrastiner comme je le fais régulièrement.  L’intérêt que j’y vois et que je pense vous pourrez voir aussi, est d’abord pour la planète, mais aussi pour nos porte-monnaies. Et c’est important quand on ne touche pas 10000€ par mois !

 

 

En effet, en apprenant à chercher des alternatives, en se forçant à explorer d’autres circuits (le prêt, la location, l’occasion…), ce qui était « différent » et compliqué deviendra peu à peu une habitude.

Et quand les choses deviennent habituelles, elles sont plus faciles 🙂
D’autre part, je sais que j’ai (pour commencer) de gros progrès à faire sur l’achat de vêtements. Je cherche désespérément des marques éthiques et green, mais à part une ou deux, je ne trouve rien de convaincant (ou alors j’achète 7 robes identiques parce que j’adore le modèle, et on en parle plus !). Donc peut-être que si je cherche du côté de l’occasion, je trouverais davantage mon bonheur ! Il y a de quoi faire en magasins (friperies, Emmaus, etc.) autour de chez moi, et également de nombreux sites internet proposant de l’occasion (Vinted notamment, et le sélectif Percentil que j’ai découvert il y a peu de temps – c’est un peu un Momox pour les vêtements, si vous connaissez !). Mais je n’ai jamais vraiment osé sauter le pas. Et aussi… J’ai un peu la flemme de passer 2h dans une friperie à espérer tomber sur une éventuelle merveille.

Mais bon, puisque grâce au Minsgame ma garde-robe est devenue plutôt minimaliste, je sais maintenant quelles pièces j’aime mettre, et par quoi je voudrais remplacer mes futurs vêtements usés. J’ai également moins (voire plus du tout) envie de faire du shopping juste pour le plaisir de dépenser de l’argent. Donc quand un top ou un pantalon me lâchera, je serai sans doute plus encline à aller chercher mon futur coup de cœur en friperie. Et puis, ça serait dommage de « perdre » ce défi, parce que je n’ai pas osé.

 

Bref, je ne peux que vous conseiller de vous laisser tenter par ce challenge. Même si vous ne pensez pas réussir à tenir un an complet sans absolument rien acheter de neuf (je vous rassure moi non plus !), l’important c’est d’amorcer cette démarche de changement. Et sur le groupe Facebook du défi, les gens sont vraiment motivés et proposent déjà plein d’astuces, c’est très inspirant !

 

 

■ La suite ?

Je ferai probablement un bilan un peu avant l’été, histoire de voir si cela vaut le coup de continuer (ça je pense que oui), et si j’ai appris des choses et surtout réussi à faire évoluer mes habitudes.

 

Alors, prêt(e) à vous lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *